journée à Bayeux

  Lundi nous avons mangé au restaurant «  Le Pommier ». Il y avait même des pommes peintes sur les bouteilles d’eau. Les unes ont mangé une andouillette avec des frites et pour les autres, c’était de l’églefin avec une tomate, de la purée de carotte et du riz.

En dessert, c’était un café gourmand avec du gâteau au chocolat, un petit brownies, de la glace et une salade de fruits.

Il y avait du monde et nous avons été bien accueillies. Nous avons envie d’y retourner, même qu’on a plié nos serviettes !!!

Au fait c’était à Bayeux !!!

  

Après nous avons visité le musée du chocolat Drakkar à l’entrée de la ville, entre Nonant et Bayeux. L’une de nous s’est rappelé le film «  Charlie  et la chocolaterie »…en entrant nous avons vu la boutique pleine de chocolat, et ça sentait bon … le chocolat. Nous sommes montées à l’étage pour visiter le musée, il y a même un ascenseur, l’une de nous en a profité. D’abord, nous avons vu tous les décors magnifiques à travers lesquels nous avons fait un saut dans l’histoire et la géographie…sur du bois, des scènes de la vie journalière des africains de Sao Tomé étaient sculptées, il y avait une pendule en chocolat, humm.

Nous avons commencé par regarder un petit film, et nous avons vu qu’il fallait

beaucoup 

d’eau

de patience,

de soleil

La cabosse est le fruit du Cacaoyer, c’est à l’intérieur qu’il y a les graines : les fèves de cacao. Une légende nous raconte que les fruits du cacaoyer sont rouges comme  le sang, amères comme la souffrance et forte comme la vertu.

Quand le fruit est récolté, les femmes les transportent dans des paniers sur la tête. On extrait la graine, puis on la fait fermenter, suivi d’un long séchage au soleil, et c’est à partir de là qu’elles sont appelées fèves de cacao…  Il n’y a pas de grandes exploitations, parce qu’elles sont familiales, et c’est à la suite de l’abolition de l’esclavage. Les fèves sont mis en sac, et transportées jusqu’en occident pour qu’elles soient transformées en ce chocolat que nous connaissons si bien… et que nous aimons…

Dans le musée, nous avons vu un mannequin assis sur sa banquette et sa servante debout avec le chocolat sur un plateau… et nous avons découvert que c’était la reine de France qui avait à Versailles 2 amours… le roi et le chocolat qu’elle partageait avec des invités.

Après toute la partie historique du musée, nous avons vu un film sur l’entreprise du chocolat drakkar. Quelques machines mais beaucoup de choses sont faites à la main,

quel travail !

et c’est mangé si vite !!!

Le chocolat est transformé grâce à des moules en formes de père noël, ou de cloches de pâques en passant par beaucoup d’autre modèles…ou alors en nappage…

Nous avons fait appel à notre odorat grâce aux bocaux que nous avons ouverts pour sentir les odeurs. Nous avons reconnu le cassis, la violette, le réglisse, c’était plus difficile pour le gingembre, l’anis et le thym par contre, le café, ce n’était pas dur…Nous avons touché aussi du beurre de cacao, c’est doux et ça sent bon.

En descendant vers la boutique, nous avions qu’une hâte c’est d’en acheter ! Mais avant nous avons eu la chance de goûter leur spécialité, une mousse enrobée de meringue humm !!!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site